Bacs


Des bacs de lavage existaient dans tous les forts. Les soldats disposaient de grands lavabos collectifs en maçonnerie enduite, où ils pouvaient faire une toilette à l’eau froide.



Un des bacs sauvegardé à l'entrée du Fort de Mons

Au moment de la rénovation par l'architecte Gérard David les bacs du fort de Mons-en-Barœul ont été éliminés. On retrouve toutefois une trace de leur emplacement sur cette ancienne photo qui a été prise à cette période.



D'autres bacs de lavage ont eu un sort plus heureux et servent de bacs à fleurs à l'entrée du fort. Parmi ces trois bacs un a failli disparaître lors des travaux de la Maison Folie en 2004. Le Docteur Jacques Desbarbieux, alors président de l'association historique, a heureusement pu empêcher cette disparition (photos ci-dessous).







Le remplissage de ces bacs se faisait à partir d'une citerne située plus bas. Une niche avec une belle pierre de Soignies qui est encore visible dans le couloir proche de l'école de musique actuelle,  comportait une pompe qui permettait l'arrivée de l'eau. Le même système a été retrouvé en symétriques du côté de l'actuel restaurant du fort.